Les îles bretonnes à découvrir

Les îles bretonnes à découvrir

Quand on parle de la Bretagne, on pense aux magnifiques plages, aux rochers, aux falaises, aux eaux turquoise, à l’océan atlantique. On pense aux galettes, aux crêpes et à toutes ces particularités qui rendent la Bretagne si unique. Mais le plus beau de cette région, ce sont les îles. Chaque île a son propre langage, sa propre parure, ses propres réalités. Et c’est cette pluralité qui fait la singularité de la Bretagne. À travers cet article, découvrons quelques îles bretonnes qui méritent le détour. 

Belle-Île-en-Mer

Une plage propre, tranquille au sable fin ; une eau limpide, claire qui donne tout de suite envie de piquer une tête ; il n’en faut pas plus pour passer de belles vacances. Cette île située au sud de la Bretagne (à quinze kilomètres de Quiberon) est la plus grande des îles bretonnes.

L’île est connue pour ses nombreuses plages de sable fin, ses criques rocheuses, ses paysages grandioses et ses itinéraires cyclables aménagés. Surf, randonnée, stand-up paddle, plongée, kayak, pêche en mer sont des disciplines qui s’effectuent sur l’île.

À Belle-Île-en-Mer, vous pourrez visiter le musée d’art et d’histoire de l’île (qui se trouve au cœur de la citadelle Vauban), le musée Sarah Bernhardt ou le grand phare de Goulphar du haut duquel la vue sur Belle-Île-en-Mer est absolument divine.

L’île de Batz

L’île de Batz se trouve sur la côte nord du Finnistère au large de Roscoff. C’est une très belle île au climat doux et océanique. C’est une île dont les principales activités sont : l’agriculture, la pêche et le commerce. Sur l’île de Batz, le déplacement s’effectue essentiellement à pied ou à vélo. C’est une île où les habitants conservent jalousement leur tradition tout en s’ouvrant au tourisme.

Sur cette île, profitez de vos vacances en faisant des stages de voile, de la pêche ou en visitant le jardin Georges Delaselle et le phare de ce lopin de terre.

L’île de Bréhat

Se rendre sur l’île de Bréhat, c’est se garantir une aventure exquise. Une île aux mille couleurs, toujours prête à offrir le meilleur d’elle-même aux visiteurs. Pour accéder à Bréhat, il faut prendre le départ depuis la pointe de l’Arcouest. C’est là que se trouve le port d’embarquement.

À Bréhat, il faut profiter de chaque instant, de chaque merveille que la nature offre si généreusement. Il y a de belles places à visiter. On y retrouve, le moulin à marée du Birlot, le phare du Paon, l’étang salé du Lenn ou encore la citadelle et les verreries de Bréhat.

L’île de Molène

La commune française Île-Molène est constituée de deux îles que sont : l’île de Molène et l’île de l’Iroise. 

L’île de Molène est une île particulière, qui tel un caméléon se métamorphose au gré des saisons, de la marée ou des heures de la journée. C’est une perle de la nature qui aime être admirée sous tous les angles possibles. Selon que la marée se retire ou monte, force est de constater l’apparition et la disparition d’îlots. Magnifique n’est-ce pas ?

S’il y a bien une autre raison pour laquelle l’île de Molène est bien unique en son genre, c’est aussi pour les centaines d’oiseaux migrateurs et marins qui s’y trouvent. Il y a également sur l’île le musée du Drummond Castle, l’Église Saint-Ronan et la maison de l’environnement insulaire.

L’île de Sein

L’île de Sein est une île qui est située à 9 km de la pointe du Raz dans le département du Finnistère. Elle s’étend sur 2 km. Elle est bordée par de magnifiques plages de galets et de sable.

Sur l’île de Sein, votre curiosité est la bienvenue. Pour profiter au maximum de cette excursion touristique, une visite complète de l’île s’impose.

Pour commencer, visiter le bourg de l’île de Sein où vous découvrirez de belles ruelles étroites, les petites maisons aux couleurs vives, les pignons… Ensuite, faites un tour sur les deux phares de l’île (le phare Goulenez et le phare Men Brial). N’oubliez pas d’aller à l’espace muséographique de l’île et au monument des Forces Navales Françaises Libres.

Pour finir, profiter de la plage à travers des activités comme le farniente, la pêche, ou encore le kayak.

L’île d’Ouessant

Prendre le départ au niveau du port de commerce de Brest ou du port du Conquet pour accoster sur une île dont la beauté défie toute imagination après environ 1 h de trajet. Le paysage de l’île est sauvage et peut paraitre rude, mais il porte un charme particulier.

Les sites à visiter sur l’île sont :

  • L’écomusée du Niou Huella encore appelé Maisons des Techniques et Traditions Ouessantine ;
  • Le Centre d’Interpretation des Phares et Balises, Phare du Créach ;
  • Le Centre d’Étude du Milieu D’Ouessant (Centre Ornithologique) ;
  • Le phare du Stiff et ses expositions.

Un tour dans le bourg de Lampaul est également à prévoir pour un contact avec les habitants de ce petit village et pour mieux comprendre leur quotidien.

 

Contact Us