10 Alcools préférés des bretons

10 Alcools préférés des bretons

On reconnaît le Breton à la spécialité de ses galettes, la maitrise des marées et la cueillette des huîtres. Mais pour qui connaît encore mieux la région bretonne, il est difficile de ne pas évoquer les alcools bretons dont la renommée a traversé les frontières.

Alcool en apéritif ou en digestif, les bretons concoctent un savoir-faire artisanal qui fait l’identité de cette région. Ils détiennent d’ailleurs le plus haut niveau d’ivresse déclarée en métropole. Zoom sur les 10 alcools préférés des bretons.

Le pommeau de Bretagne AOC

220 000 bouteilles de Pommeau de Bretagne sont annuellement produites par 17 producteurs bretons. Cet apéritif liquoreux (17% vol) se distingue par un assemblage de jus de pommes non fermenté et de lambig, une eau-de-vie de cidre. Il se déguste également à l’apéritif ou en digestif.

Sa production est soumise à un cahier de charges bien précis. Les variétés de pommes utilisées, la qualité du lambig, l’étape de maturation…Rien n’est laissé au hasard. C’est pour cela qu’on dit qu’il bénéficie d’une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée).

L’eau-de-vie de cidre de Bretagne AOC

Encore appelé Fine de Bretagne ou lambig, ce spiritueux est l’équivalent du Calvados de Normandie. Il se démarque par sa forte concentration en alcool (40% vol). A noter que cette boisson se déguste notamment à température ambiante, en digestif après le repas.

Le qualificatif « AOC » lui a été attribué, parce que sa fabrication nécessite plusieurs procédés typiques. Il faut par exemple que le produit vieillisse au moins 2 ans en fût de chêne.

Le Chouchen

Le Chouchen est l’un des alcools les plus représentatifs en région bretonne. Certains la comparent même à l’hydromel. Cette boisson alcoolique (13% vol) multi-âge, est produite à partir de la fermentation du miel à laquelle s’ajoute la pomme.

Le Chouchen, remarquable par sa robe dorée se consomme frais, en apéritif ou en digestif. Il se déguste également en cocktails.

Vous entendrez également « Hydromelix aromatisé » ou « Vin de miel », pour désigner le Chouchen.

 

Le Whisky Breton

Si vous recherchez la plus célèbre distillerie qui produit du Whisky Breton, il y a de forte chance qu’on vous fasse découvrir la distillerie Warenghem. Elle est située à Lannion, dans les côtes d’Armor, en Bretagne.

Les secrets du Whisky breton sont liés à plusieurs facteurs : Les ingrédients de premier choix, le savoir-faire des producteurs, les bonnes conditions hygrométriques. Ces dernières favorisent en effet sa longue maturation.

Le Bouchinot

Le Bouchinot est à la base, une liqueur qui a été mise au point depuis 1835 à Rennes. Avec une concentration de 40% d’alcool, le Bouchinot est un savant mélange d’eaux-de-vie, de plantes aromatisées infusées, de lait, de sucre de canne et de caramel. Il se consomme délicieusement en cocktail.

Il faut attendre 1911pour que le distillateur Auguste Rivière rachète la marque. Bouchinot sera par la suite, produit en Bretagne, plus précisément à Saint-Méen-Le-Grand.

Le Cidre

Le Cidre est sans conteste l’une des boissons les plus produites de la région bretonne. Plusieurs sources s’accordent cependant pour dire que le Cidre a des origines bien plus lointaines que celle de la Bretagne.

Cette boisson s’obtient en effet grâce à la fermentation de pommes durant plusieurs mois. Sa réussite dépend donc des différentes variétés de ces pommes à cidre. Tantôt, elles sont sélectionnées pour leur acidité, tantôt pour leur amertume.

En fonction des cycles de fermentation, il existe en Bretagne trois catégories de cidre : Le cidre doux, le cidre demi-sec et le cidre brut.

Poiré

Le Poiré est produit au cœur de la Bretagne, grâce à une fermentation de moût de poire. Cette boisson alcoolisée effervescente, se distingue par sa note acidulée et aromatique.

On la remarque d’emblée, à travers son goût rafraîchissant et ses délicates bulles qui évoquent au passage l’allure du champagne.

Authentique et faiblement alcoolisé (2%), le poiré sert généralement d’apéritif et d’accompagnement de dessert aux bretons.

Pour profiter pleinement de ses arômes uniques, ils ont pour habitude de le servir frais. A noter qu’au dernier concours général agricole organisé en France, il a fait l’objet d’une distinction grâce au médaillé d’or Jean-François Courcoux, producteur de poiré en Côtes d’Armor.

Liqueur de caramel salé

La liqueur de caramel salé est encore appelé « Fleur de caramel ». La Bretagne tient entre autres sa réputation de cette magnifique bouteille au design épuré, très appréciée pour son goût onctueux et savoureux.

La liqueur de caramel salé est un produit issu de l’alcool, du sucre de canne, du colorant caramel et des protéines de lait. Son degré d’alcool tire à 18%.

Les bretons la dégustent en apéritif comme en digestif dans un verre à cognac avec des glaçons.  Ils s’en servent également pour napper leurs desserts.

Pastis breton Kenavo

Le pastis breton Kenavo est un pastis artisanal, délicatement anisé. Il est produit avec des plantes, des épices et est issu d’un mélange d’alcool, de sucre, de réglisse et d’anis.

Ce n’est un hasard, s’il tient véritablement son rang sur la table des bretons à l’heure de l’apéritif. Il affiche en outre un taux d’alcool de 45%.

L’élixir d’Armorique

Avec 110 ans d’existence, comme du bon vin,  l’élixir d’Armorique se bonifie d’année en année, tout en conservant un subtil équilibre entre les différentes plantes utilisées.

Il se présente en effet comme le produit le plus emblématique de la distillerie Warenghem. C’est alors qu’on comprend mieux pourquoi il a été maintes fois primé au cours du siècle dernier.

Si les bretons lui vouent un attachement particulier au moment du digestif, c’est grâce à la saveur tirée de ses 35 plantes macérées dans de l’alcool et de l’eau.

 

 

 

Contact Us